Les fameux manuels Roret

Publié le par chasseurdeperles

Aucun ensemble de perles ne complète la vente ?

  

A Rouen comme ailleurs, les ventes aux enchères sont toujours une bonne occasion pour enrichir ses connaissances et découvrir quelques perles de toute beauté. Paris-Normandie sait en faire part à ses lecteurs amateurs de signatures prestigieuses, comme on s'en aperçoit en ce 27 novembre 2010 dans l'édition locale du grand canard qui en met plein la vue dans presque tous les domaines :

 

De nombreux autographes dont Zola, Louÿs, Léautaud, Malot... Un bel ensemble de Roret Manuel, livres de médecine, régionalisme de Bourgogne et de Normandie complètent la vente.

  

Roret Manuel, vous ne connaissez pas, vraiment ? Le fameux Manuel, un auteur si célèbre ?

Juste pour le plaisir, reprenons donc ici quelques lignes de Wikipédia qui résument l'essentiel :

 

   Nicolas-Edme Roret est un éditeur français (29 mai 1797, Vendeuvre-sur-Barse, Aube - Paris, 18 juin 1860), surtout connu comme éditeur d'une importante série de manuels.

 

« Monté » très jeune à Paris pour travailler dans la librairie de son beau-frère Pierre-Jean Ferra, il demeura 12 rue Hautefeuille. En 1815, il entra dans une grande librairie du Palais-Royal, chez Artus-Bertrand, où il devint premier commis.

Il fut breveté libraire - taille-doucier le 21 juin 1820, (brevet n° 1419).

En 1822, fort de son expérience et de son brevet de libraire, il s’installe à son compte comme éditeur. Il recherche de nouvelles formules, tout en poursuivant les éditions appartenant au fonds de son cousin Pierre Deterville, libraire, 8 rue d'Hautefeuille, qui détenait d’intéressants textes d'histoire naturelle dont ceux de Buffon (1707-1788), Jean-Baptiste de Lamarck (1744-1829) ou Jean-Jacques Rousseau (1712-1778). Il s'engage dans la production des Suites à Buffon (rééditée parfois sous le titre des Nouvelles Suites à Buffon) auxquels participent des naturalistes comme Pierre André Latreille (1762-1833), Charles-Nicolas-Sigisbert Sonnini de Manoncourt (1751-1812), Charles-François Brisseau de Mirbel (1776-1854), Louis-Augustin Bosc d'Antic (1759-1828) ou René Richard Louis Castel (1758-1832).

Il édita, de plus, quelques grands auteurs mais surtout, il entreprit de lancer la « Collection encyclopédique Roret »: regroupant des manuels qui se voulaient pratiques et destinés à la vulgarisation des sciences, des bonnes manières, des arts et métiers, etc… “L’Encyclopédie Roret”, plus connue sous le nom de “Manuels Roret”, regroupa plus de 300 volumes (environ), un par sujet, traitant de l'histoire et de la pratique des métiers les plus divers, tels qu'astronome ou garde national, équarrisseur ou sorcier...

Pour cela, il fit appel à de nombreux professionnels de l'époque. S'agissant des « Manuels », Roret, au format poche (in 16° ou in 18° = 15 x 9,5 cm), le succès, qui répondait aux besoins du public, fut immédiat, il y eut de multiples rééditions et de nombreuses traductions. Chaque ouvrage regroupait le savoir jugé utile sur le sujet avec nombre d'illustrations et détails techniques, de plus souvent un atlas ou des planches dépliantes illustrées. Le succès populaire de cette encyclopédie dont personne n’avait encore eu l’idée (acheter sans souscription, au catalogue, un par un les volumes qui vous intéressaient le plus), fut indiscutable et se prolongea jusque vers 1900. A cette date, la maison d’édition disparut pour être rachetée par l'éditeur parisien L. Mulo (lui-même fut racheté par Edgar Malfère éd. à Paris après 1918). Ils continuèrent tous deux à publier les « manuels ».

Mais Nicolas Roret fonda aussi deux journaux célèbres au XIXe siècle : “La Maison Rustique” et “L' Agriculture Française” et publia aussi de grands auteurs, tels George Sand ou Sade.

Il habita à Savigny-sur-Orge, chez son beau-père, le fondeur Launay, dans les anciennes dépendances du domaine de Courterente connues depuis sous le nom de “Maison Roret”. Il y est inhumé au cimetière de la Martinière.

A son décès le 18 juin 1860, il fut remplacé par son fils, Edme Roret, breveté libraire le 17 mai 1852 (n° 2674), et également taille-doucier.

Manuels Roret (Exemples)

  • A. Barthélemy, « Nouveau manuel complet de numismatique du moyen-âge et moderne ». Librairie encyclopédique Roret, Paris, 1859. Un volume in 18° broché de 4, XXXII, 464 et 90 pages de catalogue. Atlas de 12 planches.

Les Roret

Nicolas-Edme Roret, le père fondateur de la dynastie d'éditeurs, est le fils de Pierre Roret et d'Anne Charigaut.

Edme Roret était né à Paris le 22 septembre 1834. Sa mère, Marie Augustine Launay, était la fille d'un ingénieur originaire d'Avranches dans la Manche. Edme Roret mourut à Paris le 24 juillet 1894. Il avait eu 6 enfants.

Outre Nicolas-Edme (ou Nicolas-Edmé) et Edme (ou Edmé), son fils, la dynastie Roret comprend également un Pierre Roret. Celui-ci, né le 23 juillet 1799 et domicilié 17 bis quai des Augustins à Paris, est déclaré libraire breveté le 23 juillet 1828. En 1862 ce brevet est annulé pour cause d'inexploitation et transféré à son successeur en titre: Mme Goetschy, veuve Sartorius (Joséphine, Charlotte) le 24 décembre 1866.

 

 

Et Manuel alors ? Même Wikipédia n'en parle pas ?

 

Désolé pour les lecteurs de Paris-Normandie, on n'a rien trouvé sur Roret Manuel...

 

 

Publié dans perles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article