Paris-Normandie se croit en 2040

Publié le par chasseurdeperles

Et le flamant rose, il écrit en flamand ?

 

La série continue... Et pour ce billet, le 300e publié sur ce blog, un sujet historique est donc tout indiqué. C'est Paris-Normandie qui nous le fournit gentiment en ce 16 décembre 2010 :

 

Alors que l'on célèbre le 400e anniversaire de la mort du "bon roi", assassiné par Ravaillac en mai 1640, une équipe de 19 chercheurs français a annoncé avoir authentifié son crâne, dont on était sans nouvelle depuis les années 50. La tête momifiée retrouvée en 2008 dans l'armoire d'un retraité de 84 ans, dans l'ouest de la France, est bien celle d'Henri IV, dont le cadavre avait été exhumé et décapité à Saint-Denis par les révolutionnaires en 1793.

 

On était donc sans nouvelles du crâne d'Henri IV ?

En voici une bonne grâce à Paris-Normandie. Excellente, même !

Nous serions donc en 2040, si l'on célèbre le 400e anniversaire de la mort du bon roi Henri "assassiné par Ravaillac en 1640" comme nous l'annonce le vénérable canard normand toujours prêt à célébrer un anniversaire.

Et si nous sommes en 2040, c'est donc que Paris-Normandie a brillamment survécu à la crise des années 2010 et nous également, fidèles lectrices et lecteurs ! Merci à Paris-Normandie pour cette nouvelle si réjouissante. Et tant pis pour celles et ceux qui croyaient savoir que Ravaillac avait été exécuté en 1610 !

Pour fêter ça, une perle supplémentaire s'impose. Elle nous est servie sur un plateau par le canard normand dans son édition rouennaise du jour :

 

Un conte présentant un certain cousinage, un cousinage certain avec Pierre et le loup, le chef d'œuvre de Serge Prokofiev. "Oui, la clarinette pour le flamand rose, les cordes pour le bourdon", poursuit Jean-Charles Carpentier qui, pour le concert de demain soir, promet : des personnages atypiques, des caricatures, drôles ou légèrement acides, des situations extrêmes ou bien le quotidien, tout simplement.

 

Et le Flamand au teint rose, c'est une caricature de flamant rose ?

 

 

Publié dans monumental

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article