Remplacer avantageusement les arbres

Publié le par chasseurdeperles

Le chêne et le robot (fable moderne...)
 
Vous aussi, vous avez pu le constater de vos propres yeux : aujourd'hui encore, des arbres se permettent de pousser n'importe où, sans demander la moindre autorisation. On trouve même, y compris dans les villes, des gens pour les défendre, malgré les nuisances connues de tous dont ils sont responsables. Au printemps, chaque année, c'est le pollen, sans lequel la pollution serait parfaitement supportable. En automne, des monceaux de feuilles à ramasser...
Impossible de continuer éternellement comme ça ! Il devenait urgent d'y remédier. Attentif à tout ce qui peut améliorer votre quotidien, Paris-Normandie a enfin déniché ce qui semble être un progrès décisif, et le vante en ces termes au lecteur, photo à l'appui, dans ses éditions du 23 avril 2008 :
 
On l'appelle le "super-arbre", mais ses inventeurs préfèrent parler d'un "poumon géant" pour qualifier cette machine de cinq mètres de haut, aspirant les particules et les gaz nocifs tout en recrachant de l'oxygène, et qui pourrait être une solution pour les villes fortement polluées comme Lima, la capitale péruvienne. La machine permet de purifier 200 000 m3 d'air par jour, ce qui équivaut à la respiration de 20 000 personnes, et quant au gaz carbonique l'invention remplace avantageusement 1200 arbres.

On ignore encore ce que recommande l'excellent quotidien normand pour remplacer avantageusement le papier journal, par exemple, après la chute du dernier arbre. Une prochaine édition donnera certainement la réponse.

Mais comment remplacer avantageusement l'écureuil ? 
 

Publié dans stupéfiant

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article