La mue du canard

Publié le par chasseurdeperles

Un demi ou deux, et la mue démarre !


C'est là qu'on se marre...
Ce phénomène intéressant se manifeste d'abord par une transformation spectaculaire de la langue, qui prend peu à peu des formes nouvelles et finit par ne plus ressembler à rien. Mue par une énergie incontrôlable, la bête se met alors à tourner en rond, pour ne pas dire dans le vide, et produit, à cet instant émouvant, une perle dont l'amateur doit s'emparer au plus vite, sinon elle se perd.

Sachant par ailleurs que la grippe aviaire se permet de passer depuis quelque temps du volatile à l'être humain, on peut se demander de quoi Paris-Normandie est atteint, quand on relève ce que le canard normand a pondu le 26 novembre 2007, et que l'on a trouvé dans une page évoquant avec brio le génie des Vikings pour déplacer autre chose que de l'air : 

 

Les bateaux sont mués soit à la rame ou grâce à une voile carrée ou rectangulaire.

 

C'est plus grave que prévu : à ce stade, le risque majeur est de rester muet devant tant de travail...
 

 

Publié dans scientifique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

shizrine 24/05/2010 08:55


coin coin coin, c'est le son du canard du coin


chasseurdeperles 03/06/2010 14:17



Au coin, Paris-Normandie, et avec le bonnet d'âne, pour cette nouvelle formule à immortaliser dans l'édition du 2 juin 2010 :


Les pompiers ont dû enfoncer la porte d'où s'échappait la fumée. A l'intérieur de l'appartement en proie aux flammes, ils ont découvert le cadavre sans vie
de la locataire, une femme de 28 ans.


Un cadavre sans vie ? Mort à perpétuité, au même titre que le journalisme sans concession ? Il est rare, très rare, de nos jours, qu'un cadavre soit
encore vivant. Mais peut-on se moquer du canard du coin s'il se tue à vous faire redoubler... d'hilarité ?


L'avantage du canard, c'est qu'il peut continuer à courir quand on lui a coupé la tête...